Samedi 11 mars, le taxi nous attend en bas de l’immeuble à 6h direction le terminal de bus “Tres Cruces”. Départ à 6h50 avec un bus de la compagnie “Colonia express” direction l’embarcadère de Colonia où nous arrivons vers 9h. Notre ferrie quitte le port à 10h40 et nous arrivons une heure plus tard à Buenos Aires. Traversée rapide et agréable à bord de ce grand bateau. Après une demi-heure de marche nous arrivons à l’appartement que nous avons loué et Marie-Claire la propriétaire nous attend. Une charmante femme qui adore la France. Nous nous reposons un peu puis nous partons faire des courses et découvrir la “calle Florida”. Soirée tranquille.

Dimanche 12 mars, nous découvrons la fameuse “Feria de San Telmo” près de chez nous. C’est un genre de marché aux puces et artisanat dans une grande rue piétonne pour l’occasion. C’est la plus grande feria de Buenos Aires, nous sommes enchantés. Il y a beaucoup de monde mais c’est vraiment super et le beau temps est de la partie. Nous poursuivons notre balade à la “Manzana de las luces”, cet îlot de lumières est un clin d’oeil à la célèbre période intellectuelle des Lumières. Ici se trouvent un ancien collège, une église et un réseau de tunnels (actuellement condamnés) du XVIIIe siècle. Nous visitons ensuite la belle cathédrale métropolitaine du XIXe siècle de style néoclassique. Elle est située autour de la fameuse Plaza de Mayo. Cette place est le centre névralgique de Buenos Aires. Son nom est un hommage au 25 mai 1810, jour de la formation du premier gouvernement argentin indépendant, après l’expulsion du vice-roi espagnol et de sa suite par les Porteños.

Lundi 13 mars, nous partons en métro le “subte” direction le quartier du cuir à la “calle Murillo”. Nous flânons et nous nous faisons plaisir. Nous nous promenons ensuite sur la fameuse Avenida 9 de Julio, la plus impressionnante de la ville avec ses 140 m de large. Un obélisque blanc y a été construit en 1936 pour commémorer les 400 ans de la fondation de la ville. On découvre ensuite le bâtiment des “Galerias Pacifico”, du XIXe siècle construit dans le style européen. La “Farmacia la Estrella” fondée en 1834 est une des plus anciennes de la ville ainsi que la “Libreria de Avila”, la plus ancienne librairie de la ville datant de 1785. Le soir, nous assistons à un magnifique spectacle de tango au théâtre « La Piazzolla Tango”. Nous sommes impressionnés par cette danse qui demande une sacrée maîtrise de la chorégraphie. C’est sensuel et chic à la fois. La musique est également très belle et entrainante. On en prend plein les yeux !

Mardi 14 mars, c’est notre dernière journée à Buenos Aires ça nous fait bizarre. On ne réalise pas que dans deux jours nous serons en France. La matinée est consacrée au blog puis en début d’après-midi nous partons en taxi direction le quartier de La Boca pour découvrir “El Caminito”. C’est une des rues les plus célèbres et les plus touristiques de Buenos Aires. Dans les années 1970, les habitants de ce quartier pauvre et coloré reçurent l’autorisation de la municipalité de montrer leurs oeuvres dans la rue. Aujourd’hui c’est plutôt une usine à touristes. Nous avons été très déçus car les nombreux restaurants et magasins de souvenirs cachent les maisons colorées. Nous passons le reste de l’après-midi à acheter les derniers souvenirs et à flâner dans le centre ville. Ce soir, nous allons au restaurant pour un dernier bon repas argentin. Chéri se régale avec un “bife de chorizo” de 400g, ça va lui manquer !

Mercredi 15 mars, matinée consacrée aux préparatifs. Nous sommes contents tout rentre dans nos sacs. Faut dire que nous avons deux sacs en plus qu’à l’aller, ça aide ! Un taxi vient nous chercher à 12h30. Depuis quelques jours il y a de nombreuses grèves et cortèges de manifestation dans les rues de Buenos Aires pour s’opposer au gouvernement actuel. Heureusement notre chauffeur arrive à plusieurs reprises à contourner les rues bloquées. Nous arrivons à l’aéroport 1h plus tard. Notre vol LATAM à bord d’un Airbus A320 en direction de Sao Paulo décolle à l’heure à 17h45. Le ciel est couvert, nous avons quelques turbulences. Nous atterrissons à 20h30 puis nous devons attendre presque 1h dans l’avion pour débarquer. Du coup, c’est la course car on est sensé décoller à 21h55 pour la correspondance. On file s’installer dans le Boeing 777 LATAM en direction de Francfort. Nous décollons en retard à 22h30. Le vol est long et pendant les 6 premières heures nous avons droit à de nombreuses turbulences. Le reste du vol sera plus calme heureusement. Nous sommes heureux d’atterrir à Francfort à 13h45. 2h30 plus tard nous prenons un train direction Offenburg où Jean-Luc vient nous récupérer. A 19h nous posons nos affaires à la maison. Quelle expédition !

L’atterrissage se fait progressivement en France avec de nombreuses étoiles dans les yeux. Nous sommes heureux aujourd’hui d’avoir réalisé ce rêve de si longue date. Nous avons rencontré tant de personnes adorables et chaleureuses au cours de ce voyage que nous ne pouvons qu’en sortir enrichi et épanoui par ces différents partages. Si c’était à refaire, aucune hésitation, on se replongerait dans la même aventure.

AMERICA LATINA EN NUESTRO CORAZON, VOLVEREMOS !

Nous souhaitons également remercier toutes les personnes qui ont pris le temps de suivre nos aventures à distance. Nous serons heureux de pouvoir les partager de vive voix afin de revivre ce “sueño latino” et continuer de rêver au quotidien.

Au delà de la simple découverte d’un autre continent et d’autres cultures, c’est nous-mêmes que nous avons véritablement découverts. Se confronter à un quotidien dans un environnement inconnu n’est pas tous les jours évident. On apprend à connaître ses limites et ses défauts mais aussi ses forces. Vivre 5 mois 24h/24 ne permet pas de se voiler la face. Nous sommes toujours les mêmes mais sans doute un peu plus entiers, un peu plus vrais.

Je tiens particulièrement à remercier Christophe, mi “media naranja” qui a eu le courage de m’accompagner dans cette aventure à l’autre bout du monde, à bousculer son quotidien pour que ce rêve si important à mes yeux se réalise. Merci de me donner envie d’ouvrir les yeux chaque matin et de me rendre le quotidien chaque jour plus beau. TE QUIERO !