Jeudi 2 mars, journée consacrée à la découverte de la belle ville de Salta. Dotée de 550 000 habitants, Salta est située au coeur de la région du Noroeste. Ici, nous ne sommes plus qu’à 1 200 m d’altitude. Salta a la réputation d’être la plus belle ville coloniale du pays. Nous commençons par visiter le magnifique Museo de Arqueologia de Alta Montaña (MAAM). La muséographie est récente, très bien faite et les explications vraiment intéressantes. Nous sommes impressionnés par l’état de conservation des trois momies d’enfants retrouvées à 6 739 m d’altitude sur le volcan Llullaillaco en 1999. Elles sont exposées à tour de rôle. Nous avons la chance de découvrir la belle “Niña del Rayo”, une petite fille âgée de 6 ans. Son parfait état de conservation est incroyable. A ce jour, ce sont les momies trouvées à la plus haute altitude au monde. Un vrai trésor ! Nous poursuivons notre balade par la découverte de l’église San Francisco construite initialement au XVIIe siècle qui possède une magnifique façade dans les tons ocre et rouge. On flâne dans les ruelles puis l’on visite la cathédrale située sur la place centrale, la Plaza 9 de Julio. Cet édifice qui date du XIXe siècle est richement décoré avec un autel de style baroque.

Vendredi 3 mars, nous préparons nos affaires que nous laissons à l’hostal afin de pourvoir faire encore quelques visites avant de partir. Nous décidons de découvrir le couvent et le cloître de l’église San Francisco que nous avions visité la veille. C’est en petite groupe que nous suivons le guide. C’est assez express 40 minutes. Ce beau couvent de l’ordre des Franciscains a été détruit au XVIIIe siècle suite à un incendie et reconstruite au siècle suivant. Nous découvrons également la façade de l’église San Bernardo. Nous profitons de belles éclaircies pour nous poser à la Plaza 9 de Julio, c’est très agréable. Dommage, le temps se couvre on doit s’abriter car il pleut à verses. Nous retournons récupérer nos affaires à l’hostal. Un grand merci à Hector et sa femme pour leur accueil chaleureux et leurs conseils. Nous nous délestons de quelques habits. Les propriétaires vont les donner à un village voisin plus pauvre. Notre taxi nous attend à 14h30 direction l’aéroport. Notre avion de la compagnie Areolineas décolle à 18h15 et nous atterrissons 20h. Il fait encore chaud et lourd lorsque nous arrivons. Le climat est différent comme nous le découvrirons le lendemain.